Prévenir les problèmes liés au poids de façon durable et équitable : un regard France-Québec

Au Québec, comme en France, la prévalence de l’obésité est alarmante. Bien qu'elle concerne l'ensemble des populations, elle ne se distribue pas uniformément à travers les divers groupes sociaux. La problématique du poids (surpoids et préoccupation excessive à l’égard du poids) est complexe et requiert des interventions diverses et des politiques publiques à plusieurs niveaux, qui n’ont pas toutes le même effet en ce qui a trait à la réduction de ces inégalités sociales de santé. Elle exige la mise en place de stratégies impliquant plusieurs acteurs (santé, éducation, milieu communautaire, secteur privé, milieu municipal, etc.), en cohérence avec leurs missions et objectifs, ainsi que la prise en compte d’un ensemble plus vaste de grands enjeux de société, incluant le développement durable. Ces stratégies, qui s’inscrivent dans une approche de promotion de la santé, doivent mieux intégrer la lutte aux inégalités sociales et le développement durable. Comment y parvenir? Les travaux coordonnés par l’Institut national de santé publique du Québec et l’Agence régionale de santé d'Île-de-France, dans le cadre de la 63e collaboration franco-québécoise, ont permis d’explorer des avenues possibles et alimenteront la journée.

Cette journée permettra aux participants de comprendre les enjeux liés à l’élaboration et l’implantation d’interventions prometteuses pour prévenir les problèmes liés au poids dans une optique d’équité et de développement durable.

Cette journée s’adresse aux intervenants et professionnels en santé publique de différents paliers (local, régional, national) ainsi qu’à leurs partenaires d’autres secteurs (municipal, communautaire, de l’éducation, etc.) intéressés par l’élaboration d’interventions ou de plans d’action en promotion de saines habitudes de vie et en prévention des problèmes liés au poids et interpellés par les problématiques des inégalités sociales de santé et du développement durable.

Objectifs pédagogiques de la journée :

  • Reconnaître les différents contextes et politiques ainsi que les spécificités d’interventions québécoises et françaises.
  • Déterminer les leviers et les freins dans l’élaboration d’interventions de prévention des problèmes liés au poids qui incluent des objectifs de réduction des inégalités sociales ou de développement durable.
  • Illustrer des stratégies prometteuses de réduction des problèmes liés au poids qui pourraient également avoir un effet positif sur la réduction des inégalités sociales de santé.
  • Expliquer comment les interventions prometteuses peuvent s’inscrire dans une perspective de développement durable.
8 h 30 à 9 h 30 Grand Salon

Conférence plénière des JASP

 L’influence des liens sociaux sur la santé

Thomas Valente
[Plus de détails]

TraductionLa conférence sera prononcée en anglais. La traduction simultanée sera offerte.

9 h 30 à 10 h Hochelaga 2 à 6

Pause – Visite des communications affichées et des exposants

Animatrice :

Hélène Valentini, M. Sc., coordonnatrice à la collaboration internationale, Institut national de santé publique du Québec

10 h à 10 h 05 Bersimis/
Péribonka

Mot de bienvenue

Hélène Valentini, M. Sc., coordonnatrice à la collaboration internationale, Institut national de santé publique du Québec

10 h 05 à 10 h 15 Bersimis/
Péribonka

Comment s’articulent la promotion de saines habitudes de vie, le développement durable et la lutte contre les inégalités sociales de santé?

Luc Ginot, M.D., conseiller médical, Agence régionale de santé d’Île-de-France

10 h 15 à 11 h Bersimis/
Péribonka

Problématique du poids : enjeux sociaux et territoriaux

Les inégalités sociales et le poids en France et au Québec : des similitudes ou des différences?

Lyne Mongeau, Dt. P., Ph. D., conseillère sénior en saines habitudes de vie, coordonnatrice de l'élaboration du PAG2, ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec

Les inégalités territoriales et géographiques et le poids

Basile Chaix, Ph. D., socio-épidémiologiste, Institut national de la santé et de la recherche médicale, France

 Éric Robitaille, M. Sc., agent de planification, de programmation et de recherche, Institut national de santé publique du Québec

11 h à 11 h 15 Bersimis/
Péribonka

Période d’échanges et de questions

11 h 15 à 11 h 45 Bersimis/
Péribonka

Les leviers et les freins pour tenir compte des inégalités sociales et du développement durable en promotion des saines habitudes de vie, en France et au Québec

 Un programme de recherche interventionnelle pour réduire les inégalités sociales de santé : Aapriss (Apprendre et Agir pour réduire les inégalités sociales de santé)

Thierry Lang, Ph. D., professeur et chercheur, Université Toulouse III et Institut national de la santé et de la recherche médicale, France

L’évaluation d’impact sur la santé : un outil pour la prise en compte de la promotion de saines habitudes de vie, de la réduction des inégalités sociales et du développement durable

Louise St-Pierre, M. Sc., chargée de projets, Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé, Institut national de santé publique du Québec

11 h 45 à 12 h Bersimis/
Péribonka

Période d’échanges et de questions

12 h à 13 h 30 Grand Salon/
Hochelaga 1

Dîner – Visite des communications affichées et des exposants

13 h 30 à 14 h 45 Bersimis/
Péribonka

Intervenir de façon prometteuse dans différents milieux et avec différents partenaires pour promouvoir de saines habitudes de vie de façon durable et équitable

 Une politique municipale en faveur des saines habitudes de vie dans l’arrondissement montréalais de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce

Gilles Bergeron, LL. M., M. Sc., directeur, Direction de la culture, des sports, des loisirs et du développement social, arrondissement de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce

 Les contrats locaux de santé, des outils de pilotage pour lutter contre les inégalités sociales de santé en matière de saines habitudes de vie

Marie Pirlet, responsable de la cellule contrats-locaux de santé, Agence régionale de santé d'Ïle-de-France

 Promouvoir la pratique d’activité physique chez les enfants et les jeunes en milieux défavorisés à partir de l’expérience ICAPS (Intervention auprès des collégiens centrée sur l’activité physique et la sédentarité)

Emmanuelle Hamel, M. Sc., chef de département, Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, France

 La promotion du développement durable et de saines habitudes de vie en milieux de garde

Marielle Castonguay, directrice générale, Centre de la petite enfance communautaire les Trottinettes

Des municipalités qui agissent sur les saines habitudes de vie : un projet de recherche interventionnelle

Nathalie Sasseville, Ph. D., agente de programmation, de planification et de recherche, Réseau québécois de Villes et Villages en santé, Institut national de santé publique du Québec

14 h 45 à 15 h Bersimis/
Péribonka

Période d’échanges et de questions

15 h à 15 h 30 Hochelaga 2 à 6

Pause – Visite des communications affichées et des exposants

15 h 30 à 16 h 50 Bersimis/
Péribonka

Table ronde - Perspectives des décideurs sur l’intégration de la réduction des inégalités sociales de santé, le développement durable et la promotion de saines habitudes de vie

Participants :

Denis Marion, maire, municipalité de Massueville

Jocelyne Sauvé, M.D., directrice, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie/Direction de santé publique

Marie-Claude Lunardi, directrice générale adjointe aux affaires éducatives, Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke

Évelyne Baillon-Javon, D.M.D., directrice, pôle Prévention et Promotion de la santé, Agence régionale de santé d’Île-de-France

Luc Ginot, M.D., conseiller médical, Agence régionale de santé d’Île-de-France

Une période d’échanges et de questions de 30 minutes est prévue dans cette séance.

16 h 50 à 17 h Bersimis/
Péribonka

Mot de la fin

Johanne Laguë, M.D., M. Sc., FRCPC, chef d’unité scientifique, Institut national de santé publique du Québec


Comité scientifique de la journée

Responsables :

Pascale Bergeron, M. Sc., agente de programmation, de planification et de recherche, Institut national de santé publique du Québec

Mélani Alberto, M. Sc., chargée de mission évaluation et chef de projet transverse nutrition, Agence régionale de santé d’Île-de-France

Membres :

Alexandra Auclair, M. Sc., chargée de mission en éducation pour la santé, Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, France

Évelyne Baillon-Javon, D.M.D., directrice, pôle Prévention et Promotion de la santé, Agence régionale de santé d’Île-de-France

Alain Carrier, B. Sc., D.E.S.S., directeur adjoint, Programme de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de Laval

Roxane Guindon, Dt. P., D.E.S.S., conseillère en promotion de la santé, Centre de santé et de services sociaux Pierre-Boucher

Johanne Laguë, M.D., M. Sc., FRCPC, chef d’unité scientifique, Institut national de santé publique du Québec

Lucie Lapierre, Ph. D., responsable de l’innovation, Québec en Forme

Marie-Paule Leblanc, Dt. P., agente de planification, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie

Lyne Mongeau, Dt. P., Ph. D., conseillère sénior en saines habitudes de vie, coordonnatrice de l'élaboration du PAG2, ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec

Marie Pirlet, responsable de la cellule contrats-locaux de santé, Agence régionale de santé d’Île-de-France

Nathalie Sasseville, Ph. D., agente de programmation, de planification et de recherche, Réseau québécois de Villes et Villages en santé, Institut national de santé publique du Québec

Institut national de santé publique du QuébecARSMRI-Coopération France-Québec