Utilisation de la boîte à outils

La boîte à outils présente différentes options pour effectuer la surveillance des impacts sur la santé mentale suivant un sinistre. D’abord, elle présente des options pour estimer les impacts à partir de données existantes. Ensuite, elle présente des recommandations d’instruments standardisés à utiliser dans des enquêtes épidémiologiques, ce qui permet d’obtenir de nouvelles données. La figure 1 résume les options présentées dans cette boîte.

Figure 1 - Comment utiliser la boîte à outils?

 

Une des premières étapes pour effectuer la surveillance des impacts suivant un sinistre est de vérifier s’il y a déjà des données disponibles qui permettent de dresser un premier bilan de la situation. 

Les systèmes de surveillance et les enquêtes populationnelles de grande envergure peuvent contenir des indicateurs d’intérêt en surveillance post-sinistre. Ces systèmes et grandes enquêtes peuvent contenir des données sur certains impacts potentiels post-sinistre notamment en santé mentale et, dépendamment de la fréquence de leur mise à jour, il peut être possible d’obtenir des mesures intéressantes pour effectuer un suivi dans le temps. Toutefois, l'accès à certains de ces systèmes ou de ces bases de données peut être restreint. Ainsi, divers portails permettent aux intervenants de surveillance d’avoir rapidement accès à des statistiques sur une interface conviviale. Certains indicateurs provenant des grandes enquêtes ou des systèmes de surveillance sont diffusés sur ces portails. Ces derniers sont présentés à la section Portails de diffusion de statistiques.

Toutefois, il est difficile de prédire le lieu et le moment de la survenue d’un sinistre et ces systèmes de surveillance et grandes enquêtes pourraient ne pas adéquatement cibler la population touchée par le sinistre (résolution géographique insuffisante) ou pourraient ne pas avoir été réalisés à un moment approprié. Ces données pourront alors être utilisées pour estimer des prévalences en lien avec l’état de santé mentale avant le sinistre. Une enquête spécifique au sinistre devra alors être réalisée par la suite afin de permettre d’obtenir des prévalences post-sinistre.

Lorsque les données disponibles ne répondent pas aux besoins de surveillance, il est possible de faire une enquête populationnelle pour mesurer plus précisément certains impacts dans une population bien définie. La section Répertoire d'études réalisées de cette boîte présente, sous forme de fiches, des études régionales réalisées après un sinistre au Québec ou en France et elle présente de nouveau certaines enquêtes populationnelles de grande envergure. Ces études devaient comporter au moins un volet (ou un indicateur) sur les impacts de santé mentale. Bien que les prévalences estimées dans ces études ne soient probablement pas comparables d’un sinistre à l’autre, l’information dans ces fiches, notamment les références, pourrait aider les intervenants à élaborer leurs protocoles de recherche. Toutefois, il est à noter que certains instruments utilisés dans ces études ne sont plus d’actualité alors que d’autres sont protégés par droits d’auteurs et parfois payants.

Afin d’aider l’intervenant à s’y retrouver dans tous les instruments disponibles, la section 6 présente les recommandations du comité d’experts, formé pour la réalisation de la boîte à outils, en ce qui concerne les instruments standardisés qui devraient être utilisés pour mesurer certains impacts post-sinistres au moyen d’enquêtes. Les recommandations du comité d’experts prennent en considération le contexte actuel des intervenants dans le réseau de la santé, c’est-à-dire des ressources financières et humaines qui sont parfois limitées, ainsi que du grand nombre de sujets à inclure dans ces enquêtes. Entre autres, les instruments doivent être disponibles gratuitement, avec un nombre d’items succincts et offrant un guide d’interprétation des résultats. Les recommandations sont suivies d’une fiche précisant les conditions d’utilisation ainsi que l’interprétation des scores pour les instruments recommandés (section Fiches pour les instuments de mesure standardisés recommandés). Les items servant à construire les instruments recommandés (c’est-à-dire le questionnaire) se retrouvent dans la dernière section de cette boîte lorsqu’ils sont du domaine public (section Questionnaires).

Dernière modification: 

18 mars 2019

Citation suggérée : Canuel, M., Gosselin, P., Duhoux, A., Brunet, A., et Lesage, A. (2019). Boîte à outils pour la surveillance post-sinistre des impacts sur la santé mentale. Institut national de santé publique du Québec. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/publications/2523.