Social inequalities in health

  • January-10-17

    En 2011, le questionnaire long du recensement du Canada a été remplacé par l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM), introduisant un biais potentiel pour l’utilisation des données issues de cette source à petite échelle et ayant une incidence sur la mise à jour de l’indice de défavorisation.

    Ce texte donne un aperçu des scénarios méthodologiques qui ont été testés et qui ont permis la mise à jour de l’indice de défavorisation 2011.

    • Le remplacement du formulaire long du recensement par la participation volontaire à l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) a fait bondir le taux global de non-réponse en 2011.
    • La mise à jour de l’indice de défavorisation matérielle et sociale (IDMS) avec les données de 2011 risquait d’introduire un...
  • October-19-16

    Les comportements néfastes pour la santé se présentent souvent de façon agrégée. Les facteurs de risque tels que le tabagisme, la sédentarité et la mauvaise alimentation tendraient à se combiner entre eux parmi certains groupes d’individus présentant des caractéristiques socioéconomiques semblables. Inversement, les comportements sains coexistent souvent chez un individu et semblent avoir un effet protecteur cumulatif.

    La présente étude a permis de documenter les associations entre l’usage de la cigarette et certaines habitudes de vie néfastes à la santé chez les élèves du secondaire au Québec. De manière générale, les résultats de l’étude démontrent que les élèves ayant fait usage de la cigarette au cours du dernier mois se retrouvent en plus forte proportion que les autres à...

  • January-29-16

    Pauvreté et santé sont étroitement liées

    L’INSPQ salue l’initiative du gouvernement du Québec de mobiliser l’ensemble des parties prenantes dans la réflexion entourant l’élaboration du troisième plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale. La pauvreté et la santé sont étroitement liées et leurs liens sont bien documentés. D’un côté, la mauvaise santé est en elle-même un déterminant de la pauvreté, un individu malade ayant plus de risque de devenir pauvre qu’une personne en bonne santé. De l’autre, la pauvreté a un impact sur la santé et est identifiée d’ailleurs comme la principale cause de morbidité au Canada. Plus concrètement, les conditions socioéconomiques engendreraient des écarts considérables dans la santé des personnes qui...

  • October-26-15

    Various social factors, such as education, income, work, living environment, housing, lifestyle and access to services, determine an individual’s state of health. These interact in varying combinations throughout the life course. Inequitable distribution of these factors, or health determinants, among groups generates considerable health differences among people within a community or a country, or between countries. The gaps, or unequal distribution of health status, linked to these determinants within a population are referred to as social inequalities in health (SIH). These inequalities are not inevitable and could be reduced, according to the World Health Organization (WHO). The problem of social inequalities in health is vast and complex: unequal power dynamics and exclusion, as...

  • January-05-15

    For two decades, the reduction of social inequalities in health has been on the health policy and guidance agenda in Québec. Moreover, current monitoring activities make it possible to track social determinants of health, population health status and the use of health and social services over time and space (regionally). In spite of these achievements, Québec does not have a plan for the systematic monitoring of social inequalities in health, although the existence of these inequalities is well documented.

    The goal of this report is to propose a strategy and indicators for monitoring social inequalities in health. It is the result of a joint effort on the part of regional and national surveillance professionals in Québec, from the Table de concertation nationale en surveillance...

  • August-15-14

    Au Québec, en 2011-2012, l’insécurité alimentaire touchait :

    • 8 % des ménages au total, soit 6 % qui vivaient une insécurité alimentaire modérée et 2 % une insécurité alimentaire grave. Cependant, lorsqu’on considère l’insécurité alimentaire marginale, qui est estimée à 5 % pour 2011-2012, la prévalence de l’insécurité alimentaire dans les ménages québécois s’élève à 13 %.
    • 12 % des ménages composés de personnes vivant seules ou 15 % chez ceux de familles monoparentales comparativement à 4 % des ménages formés de couples avec ou sans enfants.
    • 17 % des ménages dont aucun membre du ménage n’avait complété son niveau secondaire.
    • 24 % des ménages ayant un très faible revenu.
    • 58 % des ménages recevant de l’aide sociale et 26 % chez ceux...
  • July-04-14

    This document is the final one in a series of five documents based on a literature review published in 2011. The four previous documents compared the effects of two approaches to urban traffic calming – the black-spots approach and the area-wide approach – on four determinants of health: road safety, air quality, environmental noise and active transportation. In this document, we will examine the effects of these same two approaches (described below) on health inequalities. This will enable us to identify interventions that can effectively improve population health, overall, while also reducing health inequalities. Such interventions will be distinguished from those which act on only one or the other of these dimensions.

    We will begin with a brief discussion of how health...

  • July-04-14

    Ce document est le dernier d’une série de cinq documents basés sur une revue de la littérature publiée en 2011. Les quatre documents précédents ont comparé les effets de deux approches en matière d’apaisement de la circulation en milieu urbain – l’approche par points noirs et l’approche sectorielle – sur quatre dimensions : la sécurité routière, la qualité de l’air, le bruit environnemental et les transports actifs. Dans ce document, nous explorons les effets de ces mêmes approches (décrites plus bas) sur les inégalités de santé. Ce sera l’occasion de relever les interventions qui peuvent être efficaces pour améliorer à la fois la santé populationnelle en général et réduire les inégalités de santé. Nous les distinguerons ensuite des interventions qui agissent sur seulement l’une ou l’...

  • June-27-14

    Différents facteurs sociaux, comme l'éducation, le revenu, le travail, le milieu de vie, le logement et l'accès aux services déterminent l'état de santé des personnes. Ceux-ci interagissent et se combinent tout au long du parcours de vie. La répartition inéquitable de ces facteurs, ou déterminants de la santé, entre les groupes engendre des écarts considérables dans la santé des personnes au sein d'une même communauté, d'un pays ou entre les différents pays. Ces écarts ou distribution inégale de l'état de santé en fonction de ces déterminants au sein de la population se nomment les inégalités sociales de santé (ISS). Ces inégalités ne constituent pas un phénomène inéluctable et pourraient être réduites, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). La problématique des inégalités...

  • June-16-14

    Alimentation et risque nutritionnel

    • Seulement 12 % des Québécois âgés de 65 ans et plus consomment quotidiennement 7 portions ou plus de fruits et légumes, soit la quantité recommandée pour les adultes de cet âge par le Guide alimentaire canadien et 38 % en consomment au moins 5 portions.
    • En 2008-2009, la prévalence du risque nutritionnel élevé chez les aînés québécois a été estimée à 37 %. La prévalence est plus élevée chez les femmes que chez les hommes et augmente avec l'âge.
    • Un peu plus d'un Québécois sur 10 âgé de 75 ans et plus a besoin d'aide pour faire son épicerie ou son magasinage. Or, les résultats révèlent aussi que les personnes âgées qui font leur épicerie sans aide sont plus nombreuses (40 %) à consommer au moins 5...

Pages

Subscribe to Social inequalities in health