Groupe de travail SAT-COVID-19

Membres

Myreille Arteau (départ à la retraite en sept. 2020)
Stéphane Caron
Richard Martin
Mariève Pelletier
Marie-Pascale Sassine
Mylène Trottier
Stéphane Perron

Direction des risques biologiques et de la santé au travail et Direction de la santé environnementale et de la toxicologie, Institut national de santé publique du Québec, INSPQ

Tania Abou Chacra
Direction de santé publique de l'Estrie

Reiner Banken
Direction de santé publique de Laval

Ghislain Brodeur
Direction de santé publique, MSSS

Evelyne Cambron-Goulet
Élisabeth Lajoie

Direction de santé publique de la Montérégie

Ariane Courville
Direction de santé publique Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine

Pierre Deshaies
Direction de santé publique de Chaudière-Appalaches

Geoffroy Denis
Sidonie Pénicaud

Direction de santé publique de Montréal

Marie-Laure Durand-Hemery
Direction de santé publique de Lanaudière

Nathalie Hudon
Monica Tremblay

Centre de gestion de projets de la Table de concertation nationale en santé au travail

Claire Labrie
Direction de santé publique de la Capitale-Nationale

Emily Manthorp
Direction de santé publique de l'Outaouais

Nabyla Titri
Direction de santé publique des Laurentides

Collaborateurs - Membres du Groupe consultatif

Ariane Adam-Poupart
Georges Adib
Hélène Amyot
Myreille Arteau
Agathe Croteau
Karl Forest-Bérard
Lise Goulet
Nathalie Jauvin
Marilou Kiely
Maude Lafantaisie
Faiza Lazreg
Marie-Michèle Mantha-Bélisle
Nektaria Nicolakakis
Gaétane Pellerin
Susan Stock
France Tissot
Alice Turcot
Michel Vézina
Jasmin Villeneuve
Louise Valiquette
Chérine Zaim

Direction des risques biologiques et de la santé au travail, INSPQ

Anne-Sara Briand
Alexandre Coderre
Benoît Lévesque
Sarah-Émilie Racine-Hamel

Direction de la santé environnementale et de la toxicologie, INSPQ

David Bellemare
Luc Bhérer
Denis Laliberté
Marie-Claude Letellier

Direction de santé publique de Capitale-Nationale

Mireille Carpentier
Samuel Frechette-Marleau
Sandra Palmieri

Direction de santé publique de Montréal

Thomas Chevrier-Laliberté
Direction de santé publique du Bas-St-Laurent

Francine Codère
Direction de santé publique de l’Estrie

Charles-Antoine Guay
Marianne Picard-Masson

Direction de santé publique de la Montérégie

Gilles Labrecque
Direction de santé publique de Chaudières-Appalaches

Julie Bestman-Smith
Centre hospitalier universitaire de Québec


Prenez note que cette liste est par ordre alphabétique.

 
  • 27 Octubre 2020

    Ces mesures s’appliquent lorsque la transmission communautaire est confirmée par les autorités de santé publique. Selon les connaissances actuelles, il est connu que la maladie peut être transmise par des personnes présymptomatiques, symptomatiques et asymptomatiques, porteuses de la maladie. Par conséquent, des mesures préventives sont recommandées en tout temps.

    Les mesures de prévention recommandées par le gouvernement pour la population générale et les recommandations de base pour tous les milieux de travail s’appliquent, à moins que des mesures plus restrictives ne soient précisées. Ces recommandations sont basées sur un principe de...

  • 27 Octubre 2020

    Protéger les travailleurs étrangers temporaires de la COVID-19 et prévenir les éclosions!

  • 27 Octubre 2020

    La loi fédérale sur la quarantaine prévoit une exemption de quarantaine à l’arrivée au Canada des travailleurs étrangers temporaires qui, tels que jugés par l’administrateur en chef de la santé publique du Canada, fournissent un service essentiel. Il est de la responsabilité de l’entreprise receveuse de s’assurer que les travailleurs étrangers temporaires auxquels ils ont recours répondent aux critères d’exemption. Une telle exemption de quarantaine n’est valable que s’il y a absence de symptômes à l’arrivée. Malgré cette exemption, les entreprises et les travailleurs étrangers temporaires exemptés de la quarantaine fédérale qu’elles font venir, à titre d’employés, de sous-traitants ou de clients, doivent se soumettre aux exigences des autorités sanitaires provinciales. Ainsi, même si...

  • 10 Septiembre 2020

    Psychosocial risk in the workplace are defined as factors related to work organization, management practices, working conditions and social relationships which increase the likelihood of adverse effects on the physical and psychological health of workers exposed (INSPQ, 2016). In the context of a pandemic that significantly affects the usual working conditions, many of these risks may be exacerbated. It is therefore recommended to: 1) Be attentive to the presence of these risk factors and then 2) implement as soon as possible preventive actions that can mitigate their impact on the psychological and physical health of workers (mental health problems, musculoskeletal disorders, cardiovascular diseases, work accidents).

  • 28 Julio 2020

    Public health recommendations for occupational health are based on the principle of a hierarchy of preventive and protective occupational health measures according to their effectiveness in the specific context of COVID-19. The measures presented in this information sheet are in addition to other measures recommended for workplaces and workers, which in combination increase worker protection.

  • 17 Julio 2020

    Il est possible que dans certains espaces clos, les travailleurs ne puissent pas respecter la distanciation de deux mètres. Dans ce contexte, un risque potentiel de contamination par le virus de la COVID-19 (le SRAS-CoV-2) existe à cause de la proximité des personnes et à cause de la possibilité de contaminer certaines surfaces ou certains outils ou appareils. La présente fiche offre donc des recommandations pour protéger la santé des travailleurs dans de tels contextes. Le travail en espaces clos peut être réalisé dans différents secteurs d’activité. Pour connaître les mesures de prévention générales applicables dans le secteur d’activité concerné, se référer aux fiches spécifiques pertinentes : https://www.inspq.qc.ca/covid-...

  • 2 Julio 2020

    Cette fiche est complémentaire à la fiche : Recommandations intérimaires concernant les organismes communautaires. Les employeurs et les travailleurs sont invités à se référer à cette fiche pour connaître les mesures de prévention générales à adopter.

  • 25 Junio 2020

    Les risques psychosociaux du travail sont définis comme des facteurs qui sont liés à l’organisation du travail, aux pratiques de gestion, aux conditions d’emploi et aux relations sociales et qui augmentent la probabilité d’engendrer des effets néfastes sur la santé physique et psychologique des personnes exposées. Dans le contexte d’une pandémie qui modifie considérablement les conditions de travail habituelles, plusieurs de ces risques peuvent être exacerbés. Il est donc recommandé : 1) d’être attentif à la présence de ces facteurs de risque pour ensuite 2) initier le plus tôt possible des actions préventives qui pourront en atténuer les impacts sur la santé psychologique et physique des travailleurs (troubles de santé mentale, troubles musculo-squelettiques, maladies cardio-...

  • 5 Junio 2020

    Cette fiche vise à émettre des recommandations concernant la climatisation et la ventilation intérieure portative (ventilateur sur pied) pour rafraîchir l’espace de travail en milieu de travail sans risque de propagation du virus dans le contexte de la COVID-19. Les recommandations sont émises sur la base des connaissances actuelles tirées et adaptées de la fiche COVID-19 : Environnement intérieur.

  • 5 Junio 2020

    L’usage du CPAP par un travailleur lors de son sommeil est susceptible de produire des aérosols pouvant contenir des virus, comme le SARS-CoV-2 (pour plus de détails). La présence de personnes asymptomatiques infectées par ce virus, mais néanmoins contagieuses est de mieux en mieux documentée. Considérant cet état de fait, les conditions suivantes devraient baliser l’usage de ce type de dispositif pour l’hébergement de travailleurs.

Páginas

Suscribirse a Groupe de travail SAT-COVID-19