Étude sur les travailleurs de la santé : la vaccination offre une bonne protection contre la COVID-19

Une étude menée par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) auprès des travailleurs de la santé révèle un taux d’efficacité élevé des vaccins à ARN messager contre les infections causées par le SRAS-CoV-2. Les vaccins Pfizer et Moderna, qui ont fait l’objet de l’analyse en raison du fait qu’ils aient été majoritairement offerts à cette population, sont efficaces à 70,9 % à prévenir toute infection par le SRAS-CoV-2 après une première dose et à 86,9 % après la seconde dose. Pour les infections symptomatiques, l’efficacité s’élève à 73,4 % après une dose et à 94,2 % après deux doses. Enfin, l’efficacité à prévenir les hospitalisations est de 97,9 % après l’administration d’une seule dose de vaccin et à 100 % après deux doses.

Ces données sont rassurantes pour les perspectives d’immunisation de la population générale et notamment pour la protection des travailleurs de la santé, qui, par la nature de leur travail, constituent le groupe le plus exposé au virus. Les travailleurs de la santé qui ont participé à l’étude font partie du personnel payé par des établissements de santé publics ou privés conventionnés. Les participants n’incluent pas les travailleurs des cliniques, pharmacies, résidences privées pour aînés, etc., ni les médecins et résidents en médecine.

Une efficacité vaccinale stable au cours des 16 semaines suivant la première dose

Il est intéressant de constater que, globalement, l’efficacité vaccinale est demeurée stable pour la période allant entre 2 à 16 semaines suivant l’injection de la première dose. Ce constat démontre que la décision du gouvernement du Québec de retarder l’administration de la 2e dose dans l’objectif d’offrir une certaine immunité à une plus grande proportion de la population s’est avérée judicieuse.

Une bonne efficacité vaccinale face au variant Alpha

L’émergence des variants préoccupants en début d’année a soulevé beaucoup d’interrogations quant à l’efficacité vaccinale sur le terrain. Au Québec, le variant Alpha qui a d’abord fait son apparition au Royaume-Uni est celui qui a prédominé durant la période analysée. L’étude montre une bonne efficacité contre ce variant, qui ne diminue pas avec le temps, mais qui est néanmoins 10% inférieure à celle face aux autres souches du SRAS-CoV-2.

Statut vaccinal des travailleurs de la santé

En date du 22 mai 2021, 81,9 % des travailleurs de la santé des établissements publics ou privés conventionnés avaient reçu au moins une dose du vaccin contre la COVID-19 et 34,6 % en avaient reçu deux doses. Notons que l’efficacité vaccinale est calculée à partir de 14 jours ou plus après une seule dose de vaccin et de 7 jours ou plus après deux doses, avec un intervalle d’au moins 3 semaines entre les doses selon les indications des fabricants.

Catégories: