Une présence marquée aux JASP!

C'est cette semaine que se dérouleront les 24es Journées annuelles de santé publique (JASP) pour lesquelles sont conviés près de 800 participants et conférenciers pour une édition virtuelle. Depuis sa création, l'INSPQ est un partenaire important de cet événement rassembleur en santé publique.

Que ce soit à titre de membre de comité, d'organisateur d'activité de formation ou en marge de la programmation, à titre d'auteur de communication affichée ou d'exposant ou comme participant, plusieurs personnes de notre organisation font de cet événement le succès qu'on lui connaît. Pour la première fois de son existence, l’événement aura lieu entièrement en ligne.

L'INSPQ dans la programmation des JASP

Une dizaine d’activités thématiques figurent à la programmation scientifique cette année. Parmi celles-ci, une conférence plénière, une journée thématique, une demi-journée thématique et un atelier méthodologique sont organisés par l’INSPQ.

Conférence plénière accessible à tous : Désinformation, fausses nouvelles et rumeurs : Comment déjouer l’infodémie en santé publique sans y contribuer davantage? 25 novembre 8h30

Les débats scientifiques et les positions divergentes entre experts sur plusieurs enjeux liés à la pandémie et aux mesures de prévention (ex. : origine du virus, modes de transmission, traitements possibles, stratégies de vaccination) ont fréquemment fait la manchette. Dans ce contexte très particulier, il ne faut pas se surprendre que la pertinence de certaines mesures soit remise en question par une frange de la population, voire qu’une minorité rejette d’emblée les recommandations et les arguments de la santé publique. Cela est d’autant plus vrai que la pandémie se déroule à l’ère des médias sociaux, avec ces discours polarisés et polarisants où la quasi-absence de mécanismes de régulation laisse grande place aux rumeurs et aux fausses nouvelles.

Inégalités sociales de santé liées au travail et pandémie de COVID-19

La pandémie de la COVID-19 a soulevé divers enjeux en matière d’inégalités sociales de santé pour certaines catégories de travailleurs, tels les travailleuses et travailleurs étrangers temporaires, ceux immunosupprimés ou avec des maladies chroniques, ou encore ceux à statut précaire, tels que les travailleuses et les travailleurs d’agence. Des personnes ont perdu leur emploi ou ont été plusieurs mois sans salaire, d’autres ont été davantage exposées aux risques de contracter le virus en raison de leurs conditions de travail. Certaines interventions de santé au travail ont-elles pu contribuer à empirer des inégalités sociales de santé déjà existantes? Comment les intervenantes et les intervenants en santé au travail peuvent-ils s’assurer de prendre en compte ces enjeux?

Mercredi 24 et jeudi 25 novembre 2021, 9 h 50 à 12 h 30

« La roue du changement de comportement », pour des interventions mieux ciblées et plus efficaces sur les saines habitudes de vie

Depuis plusieurs années, les autorités de santé publique misent largement sur la création d’environnements favorables à la santé afin de promouvoir les saines habitudes de vie et ainsi améliorer la santé de la population et réduire les inégalités sociales de santé. On sait pourtant que la mise en place de conditions favorables n’est souvent pas suffisante pour engendrer des changements dans les habitudes de vie. À ce titre, plusieurs facteurs individuels et sociaux (attitudes, perception des normes, barrières, efficacité personnelle, etc.) sont impliqués dans les processus menant aux changements des habitudes de vie et ils interagissent avec le contexte dans lequel les comportements se déploient. Ces facteurs gagnent à être pris en compte lors de la planification et de la mise en œuvre d’interventions de santé publique.

Mercredi 24 et jeudi 25 novembre 2021, 13 h 30 à 16 h 10

Santé au travail et urgence sanitaire : quelles leçons pour l’avenir?

L’expertise de la santé au travail en santé publique a été grandement sollicitée depuis le début de la pandémie de COVID-19 au Québec, tant au niveau provincial que régional, permettant ainsi de mieux la faire connaître, autant par le public, que par les autres intervenantes et intervenants de santé publique. Par ailleurs, les rôles et les façons de faire des professionnelles et professionnels de santé au travail en santé publique ont également évolué durant cette période. Quels éléments de l’expertise en santé au travail ont été un apport pour la santé publique durant cette pandémie? Comment la collaboration avec d’autres partenaires s’est-elle orchestrée? Que peut-on transposer de cette expérience à d’autres urgences sanitaires dans le futur? Telles sont les questions qui seront abordées dans le cadre de cette demi-journée.

Jeudi 25 novembre 2021, 13 h 30 à 16 h 50

Kiosque virtuel et communications affichées

Pour les personnes inscrites, du personnel de l’INSPQ sera présent dans la salle virtuelle des exposants. Venez jasez avec nous.

À toute cette programmation variée, s’ajoutent 50 communications affichées dont plusieurs de l’INSPQ sur la page Facebook des JASP.

 

Nous souhaitons à tous, d'excellentes JASP!

Catégories: