La consommation d’alcool : qu’en pense la population du Québec?

À partir de données obtenues par sondage, ce rapport analyse les croyances de la population québécoise sur divers aspects liés à la consommation d’alcool ainsi que leur opinion sur certaines des mesures règlementaires encadrant la vente d’alcool au Québec.

Un échantillon de 1 691 Québécois a répondu aux questions du sondage. De ce nombre, la majorité d’entre eux (81 %) sont des buveurs réguliers, c’est-à-dire qu’ils ont consommé de l’alcool au moins une fois par mois au cours des 12 derniers mois.

Les principaux résultats sont les suivants :

  • Les motivations à consommer de l’alcool les plus fréquemment mentionnées ont trait à la socialisation, au goût plaisant de l’alcool et à la détente.
  • La non-consommation d’alcool est généralement vue favorablement au Québec et se saouler à l’occasion n’est pas un comportement acceptable pour une majorité de Québécois (54 %).
  • Les Québécois sont majoritairement défavorables à la consommation d’alcool chez les personnes mineures.
  • Les Québécois (83 %) savent que la consommation d’alcool peut causer certains cancers. Ils sont également nombreux (65 %) à considérer que la consommation d’alcool est aussi dangereuse que la consommation de cannabis. Par ailleurs, quatre Québécois sur dix considèrent que l’alcool a des effets bénéfiques sur la santé.
  • Alors que 55 % des Québécois trouvent que les limites de consommation d’alcool à faible risque sont adéquates, plus du tiers (37 %) sont d’avis que ces limites correspondent à des quantités d’alcool élevées.
  • Les Québécois ne souhaitent pas de changement de règlements sur les heures et les lieux de vente d’alcool. Il est à noter qu’ils sont une majorité (54 %) à considérer que le prix de vente des boissons alcooliques est adéquat et peu sont favorables à l’instauration de prix minimums obligatoires.
  • On observe une tendance en faveur d’un encadrement plus strict de la publicité, ainsi qu’en faveur d’affichage d’information sur les contenants de boissons alcooliques portant sur la consommation modérée d’alcool.
  • Les Québécois sont très majoritairement en faveur d’un encadrement plus strict de l’alcool au volant.

Les données de cette étude serviront d’intrants dans la planification des mesures de prévention des problèmes associés à la consommation d’alcool, particulièrement celles portant sur les politiques publiques encadrant le commerce des boissons alcooliques.

Consulter 14 questions du sondage et comparer votre opinion à celles des participants au sondage.

La consommation d’alcool : qu’en pense la population du Québec?

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-89150-5

Notice Santécom: