COVID-19 : Facteurs de risque d’exposition des contacts à considérer lors des enquêtes épidémiologiques

Mise en garde institutionnelle

Ce document vise à soutenir l’évaluation du risque des contacts de cas de COVID-19 et à identifier les modalités de gestion appropriées à chaque situation. La démarche proposée s’appuie sur les connaissances disponibles au moment où elle a été élaborée. Les informations contenues dans ce document sont basées sur une analyse non exhaustive des écrits scientifiques et complétées par la consultation d’experts. Elles pourraient devoir être révisées selon l’évolution des connaissances scientifiques liées à l’actuelle pandémie. À cet effet, l’Institut a mis en place une veille scientifique ciblant diverses thématiques pour lui permettre de repérer les connaissances émergentes et de procéder aux mises à jour requises, lorsqu’il le juge indiqué.

Les facteurs de risque associés à la transmission de personne à personne du virus SRAS-CoV-2 sont de mieux en mieux connus. Une mise au point sur ces facteurs et l’impact qu’ils peuvent avoir sur la transmission du virus entre un cas de COVID-19 et ses contacts apparait nécessaire à la lumière de ces nouvelles connaissances.

La transmission du SRAS-CoV-2 s’effectue principalement lors d’interactions rapprochées entre les personnes à moins de 2 mètres de distance et pendant au moins 15 minutes. Les données épidémiologiques soutiennent une transmission par aérosols à proximité, c’est à dire à moins de 2 mètres, mais pouvant aussi survenir à un peu plus de 2 mètres dans certains contextes, tels que dans des espaces restreints, ventilés de façon inadéquate et à forte densité d’occupation.

Ces nouveaux éléments concernant la dynamique de transmission du SRAS-CoV-2 et les facteurs propices à sa propagation sont importants pour tout le processus d’enquête épidémiologique et de prise en charge des contacts potentiellement exposés au virus. L’apparition de nouveaux variants, dits variants du SRAS-CoV-2 sous surveillance rehaussée (VSSR) vient également modifier la gestion du risque compte tenu de leur potentiel de transmissibilité accru entre un cas et ses contacts.

Objectif

L’objectif de ce document est d’identifier les facteurs qui influencent le risque de transmission du SRAS-CoV-2 lors d’une interaction entre un cas de COVID-19 et ses contacts, afin de mieux circonscrire les situations où il y a une probabilité plus élevée de transmission. En vue d’atteindre cet objectif, il apparait important d’évaluer le contexte d’exposition dans son ensemble et non pas de limiter le processus à la vérification de la distanciation physique, de la durée de l’interaction ou du port du masque.

Ce document présente plus spécifiquement :

  • Les principaux éléments à considérer lors de l’évaluation du risque afin de déterminer le niveau de risque d’exposition des contacts de cas de COVID-19;
  • Des modalités d’évaluation et de gestion du risque.

2.1 Public cible

Ce document s’adresse principalement aux professionnels des Directions de santé publique (DSPu) impliqués dans les enquêtes épidémiologiques de cas de COVID-19.

2.2 Portée

Ce document vise à soutenir l’évaluation du risque de transmission du virus SRAS-CoV-2 d’une personne à une autre. Cette étape est très importante pour déterminer le niveau de risque approprié (élevé, modéré ou faible) et pour gérer adéquatement la situation chez les personnes potentiellement exposées. Le document est inspiré du cadre de référence en gestion des risques en santé publique de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et complète les documents suivants, produits par le Comité sur la gestion des cas et des contacts de COVID-19 (GCC) de l’INSPQ :

Bien que ce cadre puisse être transposé à l’évaluation des risques d’exposition en milieu de travail, la gestion de ces mêmes risques peut être différente compte tenu des obligations découlant de l’application de la Loi sur la santé et la sécurité du travail.

Cette démarche ne s’applique pas à la gestion des cas et des contacts dans les milieux de soins, pour lesquels des cadres spécifiques de gestion des risques ont été développés par le Comité des infections nosocomiales du Québec (CINQ).

Enfin, en ce qui concerne la formation sur le processus d’enquête épidémiologique, les DSPu sont priées de se référer aux modules de formation.

Facteurs de risque d’exposition des contacts à considérer lors des enquêtes épidémiologiques

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: