Santé des Autochtones

  • 9 janvier 2008

    Les notions de santé mentale et de bien-être varient selon les valeurs culturelles. Pour les Inuits, ces valeurs comprennent le respect et le soin des autres au sein de la famille élargie et de la communauté, de même que le respect et le soin de la terre, des animaux et de l’environnement. Chez les Inuits, une personne saine accorde tout à la fois de l’importance à l’autonomie et à l’interdépendance. Les individus sains font preuve d’adaptation dans leur capacité à résoudre des problèmes par l’innovation et la débrouillardise, et dans leur capacité à travailler avec les autres autour d’une cause commune.

    L’augmentation de certains problèmes de santé mentale au cours des dernières années, particulièrement évidente dans la prévalence élevée du suicide chez les jeunes, est aujourd...

  • 9 janvier 2008

    A respiratory health survey on a representative sample (1023) of Inuit children aged 0 to 14 was undertaken for the first time in Nunavik in 2004. The data on respiratory symptoms and asthma were obtained from a household respondent, usually a parent, by means of the standardized ISAAC questionnaire (International Study of Asthma and Allergies in Childhood). Other questions were also asked about various home and environmental variables.

    Results indicate that the prevalence of wheezing, persistent wheezing and severe wheezing is three to four times higher in the 0 to 4 age group compared to the 5 to 14 age group (14.5% vs. 3.4%). In comparison with southern Quebec and many countries, the prevalence of wheezing in younger Inuit children is relatively high, while it is relatively...

  • 9 janvier 2008

    Les premières études d’observation ont présenté les Inuits comme une population bien protégée contre les maladies cardiovasculaires (MCV) affectant les pays développés. Or, étant donné l’abandon du style de vie traditionnel et la prévalence élevée de certains facteurs de risque (tels que le tabac, 73 % et l’obésité, 19 %), les conclusions de l’enquête Santé Québec de 1992 menée auprès de la population inuite du Nunavik anticipaient une augmentation des MCV. Douze ans plus tard, l’Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik 2004 dresse un nouveau portrait de la santé de cette population afin de déterminer, entre autres, la prévalence des MCV et du diabète, ainsi que les facteurs de risque qui y sont associés, et d’évaluer l’évolution de ces résultats depuis 1992.

    Au total,...

  • 9 janvier 2008

    Le territoire du Nunavik est une région éloignée qui se distingue par une forte proportion de jeunes au sein de sa population, ainsi que des conditions de logement différentes de celles qui existent ailleurs au Québec. L’Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik menée en 2004 a révélé que 40 % des Inuits ont moins de 15 ans. La taille moyenne des ménages est de 4,7 personnes, ce qui représente près du double de ce que l’on retrouve ailleurs au Québec. La plupart des Inuits partagent leur logement avec d’autres membres de leur famille étant donné le nombre élevé de naissances et la rareté des logements dans la région ; très peu d’entre eux vivent seuls, quel que soit leur état matrimonial. Les ménages composés de plusieurs familles représentent 31 % des ménages du Nunavik.

    ...

  • 9 janvier 2008

    L’anémie est souvent causée par une carence en fer reliée à un faible apport alimentaire de ce nutriment et/ou une absorption insuffisante pour remplacer les pertes de l’organisme. L’anémie par déficience en fer (ou anémie ferriprive) peut affecter les capacités physiques, la performance cognitive et la résistance aux infections. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît que l’anémie est un problème de santé publique répandu ayant des conséquences majeures sur la santé aussi bien que sur le développement économique et social. Au Canada, la prévalence de l’anémie chez les enfants autochtones est huit fois plus élevée que chez les enfants non autochtones, et est particulièrement élevée chez les enfants inuits. Jusqu’à présent, la prévalence de l’anémie chez les femmes du Nunavik...

  • 9 janvier 2008

    Activité physique

    Les exigences physiques associées aux activités quotidiennes ont passablement diminué au cours du 20e siècle, particulièrement dans les pays industrialisés, et ce phénomène n’a pas épargné les populations autochtones vivant dans ces régions du monde. Comme pour l’ensemble de la population, l’activité physique de loisir devient ainsi une avenue importante pour le maintien d’un niveau souhaitable d’activité physique.

    Une vaste majorité de la population du Nunavik, particulièrement chez les femmes, est sédentaire durant ses temps libres, et cela quel que soit l’âge (15 à 17 ans : 59 % et 18 ans et plus : 69 %). C’est moins d’une personne sur sept (14 %) chez les 15 à 17 ans, et une sur cinq (18 %) chez les 18 ans et plus, qui atteint le...

  • 9 janvier 2008

    Tobacco smoke contains many toxic substances. It affects the health of smokers and of non-smokers exposed to it and increases the risks of certain types of cancers and respiratory diseases. Tobacco products are highly addictive and can cause the premature death of smokers.

    The 1992 Inuit health survey revealed an important proportion of smokers. Tobacco use was measured again in the 2004 survey. In the latter survey, all participants aged 15 years and over were questioned about smoking.

    The results from the Nunavik Inuit Health Survey 2004 show that more than three quarters of the participants surveyed smoked daily or occasionally, compared to one quarter of residents of the southern populations of Quebec and Canada. The proportions of smokers reported in the 2004...

  • 9 janvier 2008

    The Inuit of Nunavik are exposed to metals and persistent organic pollutants (POPs) that are carried from southern to northern latitudes by oceanic and atmospheric transport and biomagnified in Arctic food webs. As the Inuit traditional diet comprises large amounts of tissues from marine mammals, fish and terrestrial wild game, the Inuit are more exposed to these contaminants than populations living in southern regions. The traditional suite of legacy POPs comprises polychlorinated dibenzo p-dioxins (PCDDs), polychlorinated dibenzofurans (PCDFs), polychlorinated biphenyls (PCBs) and chlorinated pesticides whereas emerging POPs include perfluorooctanesulfonate (PFOS), halogenated phenolic compounds (HPCs) and brominated flame retardants such as polybrominated diphenyl ethers (PBDEs)....

  • 9 janvier 2008

    Nombreux sont les membres de la communauté inuite à s’être montrés préoccupés par l’accroissement de la violence dans les maisons et les rues du Nunavik. Très peu de choses étaient jusqu’à présent connues au sujet de la prévalence des comportements violents au Nunavik. L’objectif de ce résumé est de fournir des données actuelles sur la violence physique au Nunavik, sur les caractéristiques des adultes qui en sont affectés et l’origine des agresseurs. Des données descriptives sur les crimes contre les biens sont aussi rapportées dans ce résumé.

    Au cours de l’Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik menée à l’automne 2004, 969 personnes de plus de 15 ans ont répondu à un questionnaire sur la violence physique et la violence dans la communauté. Au total, 53 % des répondants,...

  • 9 janvier 2008

    Certaines pratiques courantes au Nunavik, telles que la consommation d’eau naturelle et de viande crue de gibier, peuvent favoriser l’exposition aux agents pathogènes responsables des zoonoses – infections susceptibles d’être transmises de l’animal à l’humain – ainsi que des maladies d’origine hydrique et alimentaire. Dans le cadre de l’Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik réalisée en 2004, des informations ont été recueillies afin de décrire l’approvisionnement en eau potable et de connaître la prévalence de certaines infections, dont les gastroentérites, parmi la population inuite.

    Les résultats révèlent que la région d’appartenance et les caractéristiques socioéconomiques (âge, scolarité et revenu) des répondants principaux (n = 521) sont associées au mode d’...

Pages

Souscrire à Santé des Autochtones