Document intérimaire

Utilisé pour des documents qui seront mis à jour.

  • 13 mai 2021

    Les 11 et 13 mars 2021, une suspension temporaire de la vaccination contre la COVID-19 avec le produit d’AstraZeneca ou de certains lots de ce vaccin est survenue dans plusieurs pays européens. Cela a fait suite au signalement de phénomènes thromboemboliques chez des personnes vaccinées. Dans certains pays, il a été décidé d’attendre les résultats de l’investigation de l’European Medicines Agency (EMA) avant de reprendre la vaccination.

  • 13 mai 2021

    Le vaccin Ad26.COV2.S a été développé par la société Janssen en Europe, une filiale de Johnson & Johnson. Ce produit appelé vaccin de Johnson & Johnson contre la COVID-19 a été autorisé par Santé Canada le 5 mars 2021 pour une utilisation chez des personnes âgées de 18 ans et plus. Ce court avis est basé sur les études publiées, les informations transmises par le fabricant en vue de l’homologation du vaccin et celles diffusées par les CDC à l’occasion d’une réunion de l’Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP) le 23 avril 2021.

  • 7 mai 2021

    Ce document fait état des connaissances actuelles sur le risque de transmission de la COVID-19 par l’eau potable. La COVID-19 est une infection causée par un virus appelé SRAS-CoV-2 qui fait partie de la famille des coronavirus. Les informations présentées dans cette fiche sont basées sur une revue narrative de la littérature grise et scientifique. Les éléments surlignés en jaune désignent les mises à jour majeures à la date indiquée, sur la base de la littérature scientifique publiée du 1er septembre 2020 au 30 avril 2021. 

  • 6 mai 2021

    Le présent avis est rédigé dans le but de soutenir l’utilisation des vaccins du Programme de vaccination contre la COVID-19 qui a débuté en décembre 2020 au Québec. Il se veut complémentaire à l’avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) sur les groupes prioritaires pour la vaccination contre la COVID‑19 au Québec et relate les recommandations du CIQ concernant l’utilisation de ces vaccins.

    Étant donné l’état des connaissances scientifiques, cet avis sera adapté et modifié au fil du temps parallèlement à leur évolution et en tenant compte de l’arrivée de nouveaux vaccins sur le marché et de leur autorisation d’utilisation ainsi que des progrès technologiques et scientifiques. Les changements qui seront apportés dans des mises à jour de l’avis seront surlignés en jaune...

  • 30 avril 2021

    Ce rapport vise à documenter l’évolution de la deuxième vague de la pandémie de COVID-19 parmi les personnes âgées de moins de 18 ans, du 23 août 2020 au 20 mars 2021. Celui-ci fait suite à un premier rapport mettant en lumière l’épidémiologie de la COVID-19 dans la population pédiatrique du Québec ainsi qu’à une revue rapide de la littérature et données épidémiologiques provinciales de la COVID-19 parmi les jeunes âgés de moins de 18 ans.

  • 30 avril 2021

    L’objectif de ce document est d’expliquer les raisons qui soutiennent le choix du Groupe de travail santé au travail COVID-19 (GT SAT COVID-19) de recommander un masque de qualité pour les travailleurs du Québec (hors milieu de soins), lorsque le port d’un masque est indiqué.

  • 23 avril 2021

    En date du 28 mars 2020, il y a nombre très faible nombre de cas de COVID-19 en au Bas-St-Laurent, en Gaspésie, sur la Côte-Nord et aux Îles de la Madeleine. Cette situation pourrait être appelée à changer, on ne constate pas de transmission communautaire dans ces régions. Les équipages sont au maximum de quatre à six personnes au Québec. Les bateaux sont petits, donc, il ne sera pas possible de s’assurer de la distanciation sociale des personnes. Dans un contexte où des travailleurs vont se côtoyer dans un bateau pour des périodes allant de plusieurs heures à plusieurs jours voire semaines, la mesure la plus importante est de s’assurer que les travailleurs qui embarquent sur le bateau ne présentent pas de symptômes de la COVID-19, ne sont pas des cas ou des contacts de cas.

  • 23 avril 2021

    Ce document vise à préciser les facteurs à prendre en compte lors d’une exposition à un cas de COVID-19 survenue en milieu de soins, pour la gestion des personnes exposées. Il doit être utilisé comme un guide pour aider à la prise de décision sur les mesures à recommander (surveillance des symptômes, dépistage de l’infection, retrait du travail et retour au travail) pour les travailleurs de la santé exposés lors d’une situation précise. Ainsi, il est essentiel de détailler le plus précisément possible les circonstances de l’événement, de même que les mesures de précaution appliquées par les travailleurs, incluant le port de l’ÉPI, au moment de l’exposition.

  • 23 avril 2021

    En décembre 2020, devant la pénurie de vaccins contre la COVID-19 et la circulation élevée du SRAS-CoV-2, le Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) a proposé d’offrir une 1re dose au plus grand nombre de personnes appartenant aux six premiers groupes prioritaires (essentiellement les personnes de 70 ans et plus) et de retarder l’administration de la deuxième dose(1–3). Une position semblable a été adoptée par le Comité consultatif national sur l’immunisation (CCNI)(4). Depuis le 3 mars 2021, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec préconise un intervalle de 16 semaines entre les doses pour l’administration de tous les vaccins contre la COVID-19 utilisés au Québec et qui nécessitent 2 doses(5). P

  • 23 avril 2021

    Cette fiche donne les recommandations pour la levée des mesures d'isolement des travailleurs de la santé (tous les travailleurs de la santé en général et travailleurs de la santé "critiques", c'est à dire requis pour éviter un bris de services).

Pages

Souscrire à Document intérimaire