Tabaco

  • 14 Septiembre 2011

    L’exposition à la fumée de tabac dans l’environnement représente une cause démontrée de cancer chez l’être humain[1]. En 2006, Santé Canada évaluait à approximativement 800 le nombre de décès annuels par cancer du poumon ou maladie cardiovasculaire causés par la FTE, dont 200 provenant du Québec.

    Chez les enfants, les effets de la FTE sur la santé sont particulièrement nocifs, car ils respirent plus rapidement que les adultes et absorbent davantage de substances polluantes en raison de leur petite taille. Des effets néfastes ont été documentés également chez les foetus dont les mères sont en contact avec la FTE. Il a été démontré que la nicotine provenant de la FTE se rend dans le sang maternel et atteint le foetus en traversant le placenta. Ceci entraîne une diminution de la...

  • 9 Septiembre 2011

    Les fiches sur la surveillance du tabagisme du présent fascicule ont été élaborées dans le but de fournir des données actualisées, fiables et continues sur la fumée de tabac dans l’environnement. Elles visent à guider l'élaboration de politiques et de programmes en matière de la lutte contre le tabagisme et de protection des non-fumeurs.

    Au Québec, la dernière décennie a été marquée par une augmentation du nombre de ménages où il est interdit de fumer et une diminution de l’exposition des non-fumeurs à la fumée de tabac dans l’environnement (FTE). En 2009, d’après l’Enquête de surveillance de l’usage du tabac au Canada (ESUTC), les trois quarts (75 %) des Québécoises et des Québécois âgés de 15 ans et plus (soit environ 3 860 400 personnes) vivaient dans un ménage où il était...

  • 7 Septiembre 2011

    Le tabagisme est un facteur de risque considérable pour la santé des fumeurs et des nonfumeurs. Le problème est à ce point important que le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec reconnaît la lutte contre le tabagisme comme une priorité nationale de santé publique. À cet égard, le Programme national de santé publique 2003-2012 (MSSS, 2003) visait initialement à réduire, d’ici 2012 :

    • l’usage du tabac chez les jeunes du secondaire;
    • la proportion des personnes de 15 ans et plus qui font usage du tabac à 18 %;
    • l’exposition à la fumée de tabac dans l’environnement.

    Sa mise à jour en 2008 (MSSS, 2008) a établi de nouvelles cibles à atteindre en ce qui a trait au tabagisme, à savoir réduire :

    • la proportion de fumeurs...
  • 28 Marzo 2011

    Selon le modèle théorique du développement de la dépendance en cinq stades, le fumeur passerait par des étapes successives de préparation, d’essai, d’usage irrégulier, puis d’usage régulier, et enfin de dépendance à la nicotine. Or, plusieurs études s’intéressant à l’expérience des jeunes qui se sont initiés à l’usage du tabac ont constaté que les trajectoires de dépendance émergent déjà avec un usage peu fréquent de la cigarette. Ces études remettent en question la validité du modèle théorique en cinq stades, notamment parce que les symptômes de dépendance à la nicotine apparaissent bien avant que le jeune ne fume sur une base quotidienne, hebdomadaire, ou même mensuelle. Les données de plusieurs études longitudinales récentes indiquent que la dépendance n’est pas tant une conséquence...

  • 18 Noviembre 2010

    Depuis le 31 mai 2006, il est interdit de fumer dans plusieurs lieux publics au Québec dont les restaurants et les bars. La présente étude dresse un portrait des changements survenus au niveau des habitudes tabagiques des fumeurs et anciens fumeurs récents au Québec à la suite de l'entrée en vigueur de cette interdiction en se basant sur un échantillon longitudinal et en utilisant un devis pré-post. Au cours du mois précédant l'entrée en vigueur de l'interdiction, un premier sondage a été mené auprès d'un échantillon de 2 736 répondants, représentatif de la population de fumeurs et d'anciens fumeurs récents (deux ans ou moins) du Québec. Parmi ces répondants, 1 337 fumeurs et anciens fumeurs récents ont participé à un deuxième sondage mené en décembre 2007, soit 18 mois après l'entrée...

  • 6 Octubre 2010
    • Après un déclin relativement constant depuis 1994-1995, l'usage de la cigarette s'est stabilisé en 2006-2007 chez les élèves de la 1re à la 3e année du secondaire, tel qu'indiqué par les données provenant du sondage pancanadien intitulé « Enquête sur le tabagisme chez les jeunes ».
    • À chaque niveau scolaire du cycle d'études secondaires, une plus grande proportion de filles que de garçons sont catégorisées comme étant des fumeurs débutants.
    • À partir de la 2e année du secondaire, la proportion d'élèves rapportant consommer des cigares ou des cigarillos devient supérieure à la proportion d'élèves rapportant consommer des cigarettes.
    • Compte tenu des nouvelles tendances de consommation de produits du tabac chez les élèves...
  • 20 Septiembre 2010

    Le 14 août 2007, le ministère de la Sécurité publique du Québec annonçait la mise en place d'une interdiction complète de fumer dans les lieux intérieurs et extérieurs de ses établissements de détention à compter du 5 février 2008. Cette restriction visant le tabagisme s'inscrivait dans la tendance générale observée au Canada de limiter l'exposition des individus à la fumée du tabac dans l'environnement, en raison de ses méfaits envers la santé. Elle s'appliquait également au personnel œuvrant en établissement de détention.

    Avant l'entrée en vigueur de ce règlement, la Loi sur le tabac (L.R.Q., chapitre T-001) permettait au directeur d'un établissement de détention d'autoriser l'usage du tabac dans l'ensemble des locaux utilisés pour la détention, à l'exception des cafétérias,...

  • 10 Mayo 2010

    La prévention de l’initiation aux produits du tabac chez les jeunes constitue une pierre angulaire du Plan québécois de lutte contre le tabagisme. La hausse du prix des cigarettes par la taxation est l’un des moyens d’intervention proposés pour contrer l’initiation et la dépendance aux produits du tabac. En effet, les jeunes sont particulièrement sensibles au prix des cigarettes en raison de leurs moyens financiers limités. Une augmentation du prix des cigarettes est associée à un plus faible nombre de nouveaux fumeurs, à une diminution du nombre de cigarettes fumées, et à un ralentissement de la progression vers l’usage régulier du tabac.

    Comme un plus faible prix des cigarettes est associé à une plus forte demande de celles-ci, et ce, particulièrement chez les jeunes6, la...

  • 24 Septiembre 2009

    L'usage du tabac est une cause importante de maladies et de mortalité évitables au Québec. Depuis janvier 2003, des centres d'abandon du tabagisme (CAT) ont été implantés dans toutes les régions du Québec. Ces services généralement situés dans un établissement exploitant un CLSC, aujourd'hui appelé centre de santé et de services sociaux (CSSS), offrent à tout fumeur qui en fait la demande de l'information et du soutien pour l'aider à se libérer du tabac.

    Leur mise en place répondait aux impératifs organisationnels de services de soutien à l'arrêt tabagique édictés par le ministère de la Santé et des Services sociaux dans son Plan québécois d'abandon du tabagisme. La volonté d'intensifier la disponibilité des services d'abandon du tabagisme, d'offrir une gamme étendue de...

  • 8 Septiembre 2009

    En septembre 2000, suite à une recommandation du Conseil consultatif de pharmacologie, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) décidait d'inclure trois types d'aides pharmacologiques à l'arrêt tabagique à la liste des médicaments couverts par le régime général d'assurance médicaments du Québec : le timbre de nicotine, la gomme de nicotine et le bupropion. Cette mesure, dénommée dans certains documents ministériels comme le programme de couverture des aides pharmacologiques (PCAP), s'inscrit dans un ensemble d'actions visant à lutter contre le tabagisme. Elle a pour objectif de soutenir les fumeurs qui désirent renoncer au tabac en réduisant les coûts associés à l'achat d'aides pharmacologiques reconnues pour doubler les taux de succès. En 2004, le MSSS...

Páginas

Suscribirse a Tabaco