Gouvernance intégrée et politiques publiques favorables à la santé : deux exemples canadiens

La production de politiques publiques favorables à la santé est par nature intersectorielle. En effet, les acteurs du domaine de la santé tentent d'influencer les politiques des autres secteurs. Une action intersectorielle est nécessaire, notamment pour agir sur les déterminants de la santé et réduire les inégalités de santé dans la population. Il existe un nombre croissant d'études sur les approches multisectorielles, ou de « gouvernance intégrée », comme nous les avons nommées. Pour contribuer à l'ensemble de ces études, et dans le contexte décrit, nous présentons ici deux exemples d'initiatives visant une politique publique favorable à la santé qui ont récemment été mises en oeuvre au Canada. Ces initiatives sont conçues pour mieux coordonner les politiques publiques de multiples secteurs d'activités gouvernementales afin d'améliorer la santé publique. Dans cet article, nous explorons ces initiatives en tant qu'exemples de gouvernance intégrée et nous décrivons leurs cadres conceptuels et leurs stratégies de mise en oeuvre respectifs. Enfin, nous notons leur potentiel et leurs limites, tels que nous les avons identifiés dans les études portant sur les initiatives de gouvernance intégrée que nous avons recensées.

Les deux exemples auxquels nous faisons référence sont les stratégies entourant l'article 54 de la Loi sur la santé publique du Québec et ActNow BC. Nous avons choisi de nous concentrer sur ces exemples pour deux raisons. D'abord parce qu'ils ont bénéficié d'une certaine couverture médiatique dans le secteur de la santé publique et sont donc relativement connus. Cela en fait des points de référence utiles dans la discussion que nous souhaitons mener. Ensuite, parce que ces deux exemples diffèrent par leurs contextes, leurs cadres conceptuels et leurs stratégies de mise en oeuvre. Ces différences procurent un ensemble de facteurs intéressants à considérer.

Nous voulons insister sur le fait que le but de notre article n'est pas d'évaluer l'efficacité de ces initiatives, ni d'identifier la « meilleure » d'entre elles. Il tente plutôt de présenter une réflexion permettant de mieux informer la conceptualisation et la mise en oeuvre de ce type d'initiatives.

Cet article comporte quatre sections. Premièrement, nous situons le concept de politiques publiques favorables à la santé dans le champ plus vaste des approches de gouvernance intégrée (gestion horizontale ou verticale, action intersectorielle, concertation interministérielle ou intersectorielle, whole-of-government, network government, etc.). Deuxièmement, nous proposons une description des deux exemples d'initiatives évoqués. Troisièmement, nous présentons quelques propositions puisées dans les littératures scientifique et grise sur les facteurs de succès de ces initiatives et utiliserons ces initiatives pour illustrer ces facteurs lorsque c'est possible. Quatrièmement, nous proposons en conclusion quelques pistes de réflexion sur de telles initiatives.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-65099-7

ISBN (imprimé): 

978-2-550-65098-0

Notice Santécom: