Hémovigilance

  • 19 mars 2021

    Le présent rapport fait état des erreurs à l’origine de l’administration d’un produit qui n’aurait pas dû l’être (erreurs d’APNDE) ainsi que des réactions transfusionnelles survenues entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 et qui ont été signalées au Système d’hémovigilance du Québec. Il présente les nombres et les taux d’incidence des réactions transfusionnelles associées aux produits labiles et à certains produits stables en 2018. Il fait également état de l’évolution des taux de réactions transfusionnelles au cours de la période 2000 à 2018.

    Déclarations des centres de santé dotés d’une banque de sang et de leurs centres affiliés

    En 2018, tous les centres de santé québécois dotés d’une banque de sang (32 centres hospitaliers au total,...

  • 2 septembre 2020

    Ce rapport fait état de l’utilisation des immunoglobulines (Ig) non spécifiques entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019 par les établissements de santé du Québec, selon les données saisies dans le système Trace Line en date du 1er octobre 2019. Trace Line est le système de base de données en place qui documente les transactions reliées aux activités des banques de sang et assure la traçabilité des produits. En 2018-2019, 30 établissements de santé (total de 34 établissements de santé au Québec), regroupant 87 installations, ont administré des Ig.

    Augmentation des usagers receveurs d’Ig et des quantités administrées

    Dans ce quatrième portrait de l’utilisation des Ig au Québec, on constate une augmentation du nombre d’usagers...

  • 31 janvier 2020

    Cette troisième publication sur l’utilisation des immunoglobulines (Ig) au Québec fait état de l’utilisation des Ig non spécifiques entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018 par les établissements de santé, selon les données saisies dans le système Trace Line en date du 8 août 2018. Trace Line est un système de base de données qui permet de documenter les transactions reliées aux activités des banques de sang et assure la traçabilité des produits. En 2017-2018, 29 établissements de santé, regroupant 86 installations, ont administré des Ig.

    Comparaison des résultats

    Ce troisième portrait de l’utilisation des Ig au Québec permet de constater une légère augmentation du nombre d’usagers ayant reçu des Ig, des quantités d’Ig administrées, ainsi que des...

  • 19 septembre 2019

    Le présent rapport fait état des accidents survenus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017 et qui ont été signalés au Système d’hémovigilance du Québec. Il présente les nombres et les taux d’incidence des réactions transfusionnelles associées aux produits labiles et à certains produits stables. Il fait état également des résultats d’analyse des tendances des taux de réactions transfusionnelles au cours de la période 2000 à 2017. Les observations pertinentes sont illustrées sous couvert des divers tableaux et figures ci-joints.

    À partir de 2016, le système d’hémovigilance du Québec a décidé de retirer l’hémosidérose et les réactions hypertensives isolées de la liste des réactions transfusionnelles à signaler. Ce type de réaction a représenté en moyenne, 4,0 % des...

  • 29 janvier 2019

    Le présent rapport fait état des accidents survenus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016 et qui ont été signalés au Système d’hémovigilance du Québec. Il présente les nombres et les taux d’incidence des réactions transfusionnelles associées aux produits labiles et à certains produits stables. Il fait état également des résultats d’analyse des tendances des taux de réactions transfusionnelles au cours de la période 2000 à 2016. Les observations pertinentes sont illustrées sous couvert des divers tableaux et figures ci-joints.

    À partir de 2016, le système d’hémovigilance du Québec a décidé de retirer les réactions hypertensives isolées de la liste des réactions transfusionnelles à signaler. De 2009 à 2015, ce type de réaction a représenté annuellement, en...

  • 5 avril 2018

    Cette deuxième publication sur l’utilisation des immunoglobulines (Ig) au Québec fait état de l’utilisation des Ig non spécifiques entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017 selon ce qui a été saisi dans la base de données Trace Line en date du 2 novembre 2017.

    Les banques de sang situées dans les établissements de santé reçoivent les produits sanguins provenant directement d’Héma‑Québec, les entreposent, puis les distribuent selon les besoins. À la suite de la prescription d’un clinicien, la demande d’immunoglobulines est acheminée à la banque de sang de l’installation concernée par le biais d’un formulaire papier ou d’une requête informatique. On y précise entre autres la quantité d’Ig requise et l’indication d’utilisation. L’information est par la suite saisie...

  • 5 février 2018

    Le présent rapport fait état des accidents qui sont survenus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015 et qui ont été signalés au Système d’hémovigilance du Québec. Il présente les nombres et les taux d’incidence des réactions transfusionnelles associées aux produits labiles et à certains produits stables ainsi que l’analyse des tendances des taux de réactions transfusionnelles au cours de la période 2000 à 2015. Les observations pertinentes sont illustrées dans les divers tableaux et figures ci-joints.

    Un accident transfusionnel est soit une erreur de procédure ou de produit administré qui a été décelée après le début d’une transfusion, soit une réaction indésirable reconnue chez un receveur. Les déclarations d’accidents sont saisies par l’intermédiaire de l’application...

  • 19 octobre 2017

    Le présent rapport fait état des accidents qui sont survenus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014 et qui ont été signalés au Système d’hémovigilance du Québec. Il présente les nombres et les taux d’incidence des réactions transfusionnelles associées aux produits labiles et à certains produits stables ainsi que l’analyse des tendances des taux de réactions transfusionnelles au cours de la période 2000 à 2014. Les observations pertinentes sont illustrées dans divers tableaux et figures.

    Un accident transfusionnel est défini comme étant soit une erreur de procédure ou de produit administré qui a été décelée après le début d’une transfusion, soit une réaction indésirable reconnue chez un receveur. Les déclarations d’accidents sont saisies par l’intermédiaire de l’...

  • 19 octobre 2017

    Le présent document constitue une mise à jour du Guide utilisateur Rapport d’incident-accident transfusionnel (RIAT) en Ligne 2010. Il comprend la nomenclature des erreurs transfusionnelles et les définitions des réactions transfusionnelles ayant été révisées en 2015 et 2016 par un groupe de travail formé de chargés de sécurité transfusionnelle, d'hématologues ainsi que de représentants de la Direction de la biovigilance et de la biologie médicale du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et de l'équipe de recherche en biovigilance de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

    Des précisions ont été apportées sur la description des erreurs à déclarer. Afin de faciliter l’analyse des erreurs survenant dans les établissements de santé, un processus...

  • 29 mars 2017

    Le présent document est la première publication sur l’utilisation des immunoglobulines (Ig) au Québec. Il fait état de l’utilisation des Ig non spécifiques entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016 selon ce qui a été saisi dans la base de données Trace Line en date du 13 juin 2016.

    Les banques de sang situées dans les établissements de santé reçoivent les produits sanguins provenant directement d’Héma‑Québec, les entreposent, puis les distribuent selon les besoins. À la suite de la prescription d’un clinicien, la demande d‘immunoglobulines est acheminée à la banque de sang de l’installation concernée par le biais d’un formulaire papier ou d’une requête informatique. On y précise entre autres la quantité d’Ig requise et l’indication d’utilisation. L’information est...

Pages

Souscrire à Hémovigilance