Santé mentale

  • 6 janvier 2016

    The aim of this report is to describe the use of administrative databases to estimate the prevalence of diagnosed group B personality disorders, along with service utilization and mortality. This group will be compared to personality disorders outside of group B and to serious or common psychiatric conditions (schizophrenia, anxio-depressive disorders) concerning which the INSPQ has already published.

    Group B personality disorders represent a common psychiatric condition. Their mortality rate classifies them among chronic disorders, both psychiatric and physical, with very high case fatality (Lesage et al., 2012; Lesage et al., 2015). Moreover, and notably, the excess mortality associated with this psychopathology does not take into account the psychological suffering...

  • 29 septembre 2015

    Les troubles anxieux et dépressifs représentent un enjeu de santé publique majeur; plus du tiers des Canadiens seront atteints de ces troubles à un moment ou à un autre de leur vie. Cette situation illustre l'importance de renforcer la santé mentale dans sa dimension positive et prévenir l'apparition des troubles mentaux. L'activité physique retient de plus en plus l'attention dans le domaine de la santé mentale. De plus en plus d'enquêtes épidémiologiques soutiennent que la pratique de l'activité physique aurait un impact favorable sur la santé mentale et la réduction des troubles anxieux et dépressifs. Ce document, présenté dans la collection TOPO, vise tout d'abord à situer la santé mentale dans sa dimension positive. Les caractéristiques de l'activité physique favorables à la santé...

  • 9 juin 2015

    Le terme démence fait référence à un ensemble de maladies dégénératives affectant les fonctions cognitives et causant une détérioration de l’autonomie fonctionnelle. La démence vasculaire et la maladie d’Alzheimer (MA) sont à l’origine de la majorité des cas de démence. Pour ce feuillet, le terme « maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées » sera utilisé.

    La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées apparaissent généralement à partir de 60 ou 65 ans. Elles altèrent au quotidien le fonctionnement des individus, en perturbant leur mémoire, leur jugement, leur organisation, leur orientation, leur langage ou le contrôle de leur comportement et de leurs émotions. De fait, ces maladies constituent un lourd et important fardeau pour les individus qui en sont atteints,...

  • 27 mai 2015

    L'objectif principal de ce document est de développer un algorithme d'identification des patients québécois diagnostiqués d'un trouble de la personnalité et d'en mesurer la prévalence, la mortalité et le profil d'utilisation des services à partir de l'analyse des banques de données médico-administratives.

    Les résultats montrent que la prévalence de l'ensemble des troubles de la personnalité au Québec se situe à 25 pour mille habitants. Comparativement aux non atteints, il est observé, chez les personnes diagnostiquées d'un trouble de la personnalité, une surmortalité pour toutes les causes de décès. De plus, le suicide est la cause la plus importante de décès. À l'image des personnes qui ont reçu un diagnostic de schizophrénie, celles avec un trouble de la personnalité ont un...

  • 6 juin 2014

    Cette synthèse fait le point sur les recommandations de trois organisations reconnues qui se sont penchées sur le dépistage de la dépression : le National Screening Committee du Royaume-Uni (NSC), le US Preventive Services Task Force (USPSTF) et le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs.

    Il est question de deux populations dans cette synthèse : la population adulte générale et les femmes durant la période périnatale.

    En somme, les organismes répertoriés se positionnent contre le dépistage de la dépression chez les adultes en première ligne, à l'exception du USPSTF qui le recommande à condition que la démarche s'inscrive dans un programme plus large. Cette recommandation a cependant été critiquée, notamment parce que les preuves ne permettent pas d'...

  • 17 juillet 2013

    Although population surveys based on standardized questionnaires on mental disorders convey information on prevalence, they cannot provide timely monitoring data on changes in prevalence of mental disorders or their complications. Moreover, they cannot deliver information on links between services offered and utilization that could be used provincially, regionally and locally for mental health prevention planning and service organization.

    To overcome this problem, the unité Surveillance des maladies chroniques et de leurs déterminants (USMCD; Chronic Diseases and determinants Surveillance Unit) at the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) was given the mandate to develop and implement a mental disorder surveillance system in Québec.

    To shed light on the...

  • 4 décembre 2012

    Bien que les enquêtes populationnelles basées sur des questionnaires standardisés sur les troubles mentaux renseignent sur leur prévalence, elles ne peuvent pas fournir, en temps opportun, de données propres à la surveillance des changements de leur prévalence ou celle de leurs complications. De plus, elles ne peuvent pas renseigner sur le lien entre l'offre et l'utilisation des services, ce qui permettrait de soutenir la planification de la prévention et l'organisation des services de santé mentale au niveau provincial, régional ou local.

    Pour pallier cette difficulté, l'unité Surveillance des maladies chroniques et de leurs déterminants (USMCD) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a reçu le mandat de développer et de mettre en oeuvre un système de...

  • 11 octobre 2012

    Faire face à la dépression au Québec est un protocole de soins proposant des balises claires pour dépister, évaluer et traiter la dépression selon les meilleures recommandations actuellement disponibles. Plus simple d'utilisation qu'un guide de pratique clinique, il en a cependant toute la rigueur. Il a été développé pour pallier le manque d'outils communs permettant d'offrir des soins en collaboration au Québec.

    Faire face à la dépression au Québec s'adresse, d'abord et avant tout, aux intervenants de première ligne – médecins omnipraticiens, psychologues, personnel infirmier et autres professionnels du secteur public, privé ou communautaire - susceptibles d'intervenir auprès de personnes souffrant de dépression. Bien qu'il puisse être utile pour différents types...

  • 2 août 2010

    The literature review undertaken for this science advisory report demonstrates that there are currently a number of effective mental health promotion and mental disorder prevention measures. Moreover, some of these measures, particularly those targeting children and youth, are already part of the province’s public health services program. These measures are therefore ripe for stakeholders from various sectors involved with each age group to consolidate their efforts, given the numerous interests they share. Other promising measures need to be adapted to the Québec reality or studied further to better grasp their impact on mental health.

    The work carried out has brought certain facts to light:

    • The importance of taking action early in life because the prenatal phase...
  • 4 décembre 2008

    Cette section résume les informations recueillies auprès des participants de la recherche ainsi que celles provenant de la revue documentaire.

    • La santé mentale est identifiée comme une priorité d'intervention dans la région depuis plusieurs années.
    • Il existe peu de statistiques sur l'état de santé mentale des Inuits du Nunavik. Toutefois, la plupart des participants s'entendent pour dire que les problèmes de santé mentale sont en recrudescence.
    • Plusieurs facteurs peuvent compromettre la santé mentale des Inuits : la discontinuité culturelle, le manque de logements, la consommation de drogues et d'alcool, le manque de connaissances de la population à propos des problèmes de santé mentale, les conditions socio-économiques et le désoeuvrement.
    • ...

Pages

Souscrire à Santé mentale